Navigation – Plan du site
L'Europe du grand âge

L’introuvable démocratie du care ?

La gouvernance multiscalaire des systèmes d’aide et de soins à domicile des personnes âgées entre néo-familialisme et privatisation : les cas de Hambourg et Édimbourg
An unattainable caring democracy ? Multiscalar governance of domiciliary care systems in Europe between neo-familialism and privatization : Edinburgh and Hamburg compared
Olivier Giraud
p. 127-147

Résumés

Cet article met en perspective une vision normative des systèmes d’aide et soins à domicile des personnes âgées dérivée de la démocratie du care développée par Joan Tronto avec deux régimes concrets de care : Hambourg et Édimbourg. Le concept de démocratie du care est resitué dans les évolutions récentes des régimes d’aide et de soins à domicile en Europe. Son agenda normatif est ensuite décliné autour de quelques éléments concrets permettant l’évaluation qualitative de réformes et innovations locales. Dans le cas de Hambourg, le modèle des conférences du soin tente de contrer les ruptures et les discontinuités au sein du régime local de care en renforçant la participation des différentes parties prenantes. Dans le cas d’Édimbourg, la politique communale a couplé l’introduction d’un parcours de soins centré sur la réhabilitation des personnes avec une politique de privatisation des services. Le concept de démocratie du care s’avère utile parce qu’il permet une analyse de trajectoires de cas singuliers dans un contexte comparatif situé.

Haut de page

Notes de l’auteur

NdA. Je remercie Barbara Lucas pour ses remarques éclairantes sur cet article ainsi que les relecteurs de la Revue européenne des sciences sociales.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. L’évolution des régimes d’aide et de soins à domicile pour les personnes âgées en Europe : entre néo-familialisme et privatisation
2. Les réformes nationales des politiques d’aide et de soins à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie en Allemagne et en Écosse
2.1. L’Allemagne et la Pflegeversicherungsgesetz
2.2. L’Écosse et le Free Personal Care
3. La démocratie du care saisie par le local : Hambourg et Édimbourg comparées
3.1. Hambourg et les Pflegekonferenzen
3.2. Édimbourg et le reablement
Conclusion

Aperçu du texte

Dans son dernier ouvrage, la politiste américaine spécialiste du care, Joan Tronto appelle à l’avènement de « démocraties du care » (Tronto, 2013). Elle formule une série de recommandations concrètes, mais aussi de modalités d’évaluation des systèmes démocratiques, confrontés aux défis du care. De façon schématique, Tronto recommande de promouvoir des régimes de prise en charge des personnes non autonomes dans le déroulement de leur vie quotidienne aussi pluralistes, généreux, ouverts que possible. Garantir la participation des personnes concernées à la mise en place de systèmes de soins et, notamment, au pilotage de l’offre de services disponibles, constitue à ses yeux le moyen de s’assurer d’une véritable liberté de choix pour les individus. La seconde dimension touche à la qualité de la démocratie. Pour Tronto, sont de « bonnes » démocraties, celles capables d’inscrire le care au sommet de leurs priorités et de s’enquérir de façon sérieuse du bien-être des personnes les plus vuln...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Giraud, « L’introuvable démocratie du care ? », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 55-1 | 2017, mis en ligne le 15 mai 2020, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://ress.revues.org/3757 ; DOI : 10.4000/ress.3757

Haut de page

Auteur

Olivier Giraud

Paris, CNAM – CNRS, Lise
olivier.giraud"at"cnam.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page