Skip to navigation – Site map
L'Europe du grand âge

L’allongement de l’espérance de vie en Europe

Quelles conséquences pour l’état de santé
The health implications of the increase in life expectancy in Europe
Emmanuelle Cambois and Jean-Marie Robine
p. 41-67

Abstracts

Over the last thirty years, researchers and public health actors have been investigating the potential health impact of increasing life expectancy : are we gaining healthy years or do we live longer with diseases ? These questions arise as a consequence of increased survival to older ages at which health problems are common, and increased survival with diseases and disabilities whose lethality has decreased. In response to these questions, health expectancy indicators now provide a measure of both the quantitative and the qualitative dimensions of the years lived. And “healthy life years”, based on a functional health measurement, have been added to the European Union’s list of structural indicators. Calculated annually since 2008, they track the concomitant changes in life expectancy and years lived with and without activity limitations in European countries and shed light on the disparities between countries.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

1. Contexte
1.1. La diminution de la mortalité, l’augmentation du nombre de personnes âgées
1.2. Espérances de vie, espérances de vie en santé, espérance de vie sans incapacité
2. Espérances de vie à 50 ans des pays de l’Union européenne
2.1. En 2014, 24 ans d’espérance de vie à 50 ans pour les Lettons et 37 ans pour les Françaises
2.2. Un peu plus d’une année d’espérance de vie à 50 ans gagnée entre 2008 et 2014
3. Les espérances de vie avec et sans incapacité des pays de l’Union européenne
3.1. De larges disparités dans la part des années vécues sans incapacité
3.2. L’évolution contrastée des espérances de vie avec et sans limitation d’activité à 50 ans
3.3. Des disparités et évolutions d’espérance de vie sans limitation d’activité liées aux conditions de santé et contextes socioéconomiques
4. Des différences d’espérances de vie avec et sans incapacité au sein des pays européens
4.1. Pour les femmes, une vie plus longue, mais plus d’années d’incapacité
4.2. Les différences sociales d’espérances de vie sans incapacité
Conclusion

Text / first lines

1. Contexte

1.1. La diminution de la mortalité, l’augmentation du nombre de personnes âgées

La mortalité a beaucoup diminué au cours des dernières décennies. Les progrès sanitaires, médicaux et sociaux ont permis de réduire les risques de santé et d’augmenter les chances de survie à chaque âge. L’augmentation s’est poursuivie sur la période récente sur laquelle porte cette étude : entre 2008 et 2014, l’espérance de vie à la naissance des femmes de l’Union européenne (des 27 puis des 28 pays membres) est passée d’environ 83,5 ans à 84,5 ans, soit une année gagnée sur la période. Pour les hommes, l’espérance de vie à la naissance est passée d’un peu plus de 76 ans à 78 ans, soit 2 années gagnées. Ces valeurs élevées, notamment pour les femmes en France, en Espagne et en Italie, résultent de l’augmentation assez régulière de l’espérance de vie dans ces pays, mais qui contraste avec des tendances moins favorables et plus irrégulières dans d’autres pays d’Europe. Les gains d’espérance de v...

Top of page

References

Electronic reference

Emmanuelle Cambois and Jean-Marie Robine, « L’allongement de l’espérance de vie en Europe », Revue européenne des sciences sociales [Online], 55-1 | 2017, Online since 15 May 2020, connection on 20 September 2017. URL : http://ress.revues.org/3744 ; DOI : 10.4000/ress.3744

Top of page

About the authors

Emmanuelle Cambois

Paris, INED
Cambois"at"ined.fr

Jean-Marie Robine

Montpellier, INSERM – Paris, EPHE
jean-marie.robine"at"inserm.fr

Top of page

Copyright

© Librairie Droz

Top of page