Navigation – Plan du site
L'Europe du grand âge

L’allongement de l’espérance de vie en Europe

Quelles conséquences pour l’état de santé
The health implications of the increase in life expectancy in Europe
Emmanuelle Cambois et Jean-Marie Robine
p. 41-67

Résumés

Depuis une trentaine d’années, face à l’allongement de l’espérance de vie, chercheurs et acteurs de santé publique s’interrogent sur les répercussions attendues sur la santé : gagne-t-on des années de bonne santé ou vit-on plus longtemps avec des maladies ? Ces interrogations découlent d’une augmentation de la survie aux grands âges, plus exposés aux problèmes de santé, mais aussi de la plus grande survie avec certaines maladies et incapacités dont la létalité diminue. En réponse à ces questions, les indicateurs d’espérance de vie en santé ont apporté la dimension qualitative au décompte des années de vie. Et les « années de vie en bonne santé », basées sur une mesure de la santé fonctionnelle, ont été ajoutées à la liste des indicateurs structurels de l’Union européenne. Calculées annuellement depuis 2008, elles permettent de suivre l’évolution concomitante de l’espérance de vie et des années vécues avec et sans limitation d’activité dans les pays européens et d’éclairer les disparités entre pays.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Contexte
1.1. La diminution de la mortalité, l’augmentation du nombre de personnes âgées
1.2. Espérances de vie, espérances de vie en santé, espérance de vie sans incapacité
2. Espérances de vie à 50 ans des pays de l’Union européenne
2.1. En 2014, 24 ans d’espérance de vie à 50 ans pour les Lettons et 37 ans pour les Françaises
2.2. Un peu plus d’une année d’espérance de vie à 50 ans gagnée entre 2008 et 2014
3. Les espérances de vie avec et sans incapacité des pays de l’Union européenne
3.1. De larges disparités dans la part des années vécues sans incapacité
3.2. L’évolution contrastée des espérances de vie avec et sans limitation d’activité à 50 ans
3.3. Des disparités et évolutions d’espérance de vie sans limitation d’activité liées aux conditions de santé et contextes socioéconomiques
4. Des différences d’espérances de vie avec et sans incapacité au sein des pays européens
4.1. Pour les femmes, une vie plus longue, mais plus d’années d’incapacité
4.2. Les différences sociales d’espérances de vie sans incapacité
Conclusion

Aperçu du texte

1. Contexte

1.1. La diminution de la mortalité, l’augmentation du nombre de personnes âgées

La mortalité a beaucoup diminué au cours des dernières décennies. Les progrès sanitaires, médicaux et sociaux ont permis de réduire les risques de santé et d’augmenter les chances de survie à chaque âge. L’augmentation s’est poursuivie sur la période récente sur laquelle porte cette étude : entre 2008 et 2014, l’espérance de vie à la naissance des femmes de l’Union européenne (des 27 puis des 28 pays membres) est passée d’environ 83,5 ans à 84,5 ans, soit une année gagnée sur la période. Pour les hommes, l’espérance de vie à la naissance est passée d’un peu plus de 76 ans à 78 ans, soit 2 années gagnées. Ces valeurs élevées, notamment pour les femmes en France, en Espagne et en Italie, résultent de l’augmentation assez régulière de l’espérance de vie dans ces pays, mais qui contraste avec des tendances moins favorables et plus irrégulières dans d’autres pays d’Europe. Les gains d’espérance de v...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuelle Cambois et Jean-Marie Robine, « L’allongement de l’espérance de vie en Europe », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 55-1 | 2017, mis en ligne le 15 mai 2020, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://ress.revues.org/3744 ; DOI : 10.4000/ress.3744

Haut de page

Auteurs

Emmanuelle Cambois

Paris, INED
Cambois"at"ined.fr

Jean-Marie Robine

Montpellier, INSERM – Paris, EPHE
jean-marie.robine"at"inserm.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page