Navigation – Plan du site
Varia

Choix rationnel, frustration et protestation sociale

Le cas des diplômés chômeurs au Maroc
Rational choice, deprivation and social protest : the case of unemployed graduates in Morocco
Abderrahmane Rachik
p. 195-218

Résumés

Le mouvement social des diplômés chômeurs au Maroc est né dans un contexte politique autoritaire. Il s’est imposé comme interlocuteur face aux pouvoirs publics grâce à sa mobilisation récurrente et à sa stratégie de perturbation de l’ordre établi dans la capitale du pays. Le recours au paradigme du choix rationnel permet d’expliquer la réussite et la mobilisation permanente du mouvement dans un système politique en changement. Quant à la théorie de la frustration relative et à celle de la mobilisation des ressources, elles offrent pour leur part un autre angle d’attaque pour suivre pertinemment les premiers pas du mécontentement ainsi que le processus d’évolution des formes de protestation sociale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Des groupes inclusifs
2. Le choix rationnel : le coût et les bénéfices
3. La frustration, le premier pas vers le mécontentement
4. Vers la radicalisation du mouvement
5. La frustration, un produit de la politique publique
6. Un rythme de protestation en baisse
Conclusion 

Aperçu du texte

Le suivi du mouvement des diplômés universitaires en chômage permet d’analyser l’évolution de la protestation sociale au Maroc (Rachik, 2014). Depuis sa création en 1990, ce mouvement social s’est développé dans un contexte politique autoritaire où les protestations dans l’espace public n’ont presque jamais été autorisées, malgré l’existence d’un Code des libertés publiques libéral qui reconnaît, depuis 1958, la grève et la manifestation. Puis, le mouvement a par la suite évolué dans un système politique qui s’est ouvert progressivement en passant par d’autres expériences politiques : gouvernement dit « d’alternance », à partir de 1998, puis gouvernement islamiste, à partir de 2012. Les représentants des groupes des diplômés chômeurs (DC) se sont imposés comme l’intermédiaire incontournable face aux pouvoirs publics.

Les jeunes DC étaient les premiers à exprimer régulièrement et massivement leurs protestations sociales à travers des sit-in, des marches et des grèves de la faim dans l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Abderrahmane Rachik, « Choix rationnel, frustration et protestation sociale », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 54-2 | 2016, mis en ligne le 30 novembre 2019, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://ress.revues.org/3596 ; DOI : 10.4000/ress.3596

Haut de page

Auteur

Abderrahmane Rachik

Université Mohammed VI Polytechnique, Rabatrachik1956"at"gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page