Navigation – Plan du site
Les usages sociaux des sciences du vivant

Présentation

Sébastien Lemerle et Carole Reynaud-Paligot
p. 155-157

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

L’importance prise par des grilles d’analyse et d’action inspirées des sciences biologiques (neurosciences, psychologie neurocognitive, génétique, etc.) dans un nombre croissant de secteurs du monde social est un phénomène à la fois important et peu investigué par les chercheurs francophones. Depuis le milieu des années 2000, ces derniers ont certes commencé à s’emparer du sujet, mais essentiellement dans des perspectives théoriques et disciplinaires, comme en témoignent plusieurs articles, numéros spéciaux de revues et ouvrages parus à cette date (Pharo, 2004  ; Fornel et Lemieux, 2007  ; Lahire et Rosental, 2008  ; Déchaux, 2010). Pour autant, la recherche ne s’est, à notre sens, pas encore saisie de toutes les facettes du phénomène.

Fruit de réflexions menées depuis 2011 dans le cadre du thème de recherche «  la biologisation du social   » à la Maison des sciences de l’Homme Paris-Nord, ce dossier entend apporter une contribution à ces débats. Il consiste en quatre études animées ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Lemerle et Carole Reynaud-Paligot, « Présentation », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 54-1 | 2016, mis en ligne le 15 mai 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://ress.revues.org/3491

Haut de page

Auteurs

Sébastien Lemerle

Université Paris Ouest Nanterre La Défense – CRESPPA
slemerle"at"u-paris10.fr

Articles du même auteur

Carole Reynaud-Paligot

Université Paris 1 – CRHXIX
c.reynaud-paligot"at"orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page