Navigation – Plan du site
Les élections européennes de 2014: élections de crise, élections en crise

Outsiderness, Social Class, and Votes in the 2014 European Elections

Nonna Mayer, Allison Rovny, Jan Rovny et Nicolas Sauger
p. 157-176

Résumés

Les votes ont longtemps été considérés comme structurés par les conflits de classe. Toutefois, lors des élections européennes de 2014, le vote ne semble pas significativement structuré par les classes sociales. Les sociétés post-industrielles sont au contraire confrontées au déclin de la classe ouvrière traditionnelle et au dualisme croissant sur le marché du travail entre individus protégés (insiders) et individus exposés (outsiders). Comment ces changements socio-économiques se traduisent-ils dans le champ politique ? À partir de la littérature émergente sur la précarité et des données d’un sondage conduit après les élections européennes de 2014, cet article montre que les clivages de classe traditionnels ont un impact limité sur les comportements électoraux et que la distinction entre insiders et outsiders a surtout des effets négatifs, accroissant l’abstention et diminuant le soutien aux grands partis de droite. Le meilleur facteur explicatif des votes est l’évaluation subjective par les répondants de leur position sociale et de sa trajectoire ascendante ou descendante.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1.Outsiderness, occupation, and socio-economic position
2.Outsiderness, social position, and vote choice
3.Operationalization and Methods
4.Results
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Analysts have long viewed voting behaviour as dominantly structured by class conflict. In today’s post-industrialization era, Western societies are faced with a progressive melting down of the traditional working class and an increasing dualism between labour market insiders and outsiders, two groups with unequal levels of employment security and prospects (Emmenegger, Palier, Seeleib-Kaiser, 2012). Those on the “inside” occupy well-paid stable jobs with good access to social welfare entitlements, while those on the “outside” confront increasing levels of social and economic risks. Our paper addresses the political impact of this structural divide in the European elections of May 22-25, 2014. To sustain this assessment, we compare the impact of various indicators of socio-economic position on vote choice.

To test to what extent this new divide predicts vote choice, we use data from a cross national post electoral survey conducted just after the 2014 European elections in ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nonna Mayer, Allison Rovny, Jan Rovny et Nicolas Sauger, « Outsiderness, Social Class, and Votes in the 2014 European Elections », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 53-1 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://ress.revues.org/2997 ; DOI : 10.4000/ress.2997

Haut de page

Auteurs

Nonna Mayer

Sciences Po Paris, CEE
nonna.mayer"at"sciencespo.fr

Articles du même auteur

Allison Rovny

University of Gothenburg, CERGU
allison.rovny"at"gmail.com

Jan Rovny

Sciences Po Paris, CEE, LIEPP – University of Gothenburg, CERGU
jrovny"at"gmail.com

Nicolas Sauger

Sciences Po Paris, CEE
nicolassauger"at"gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page