Navigation – Plan du site

Sociologie d’intervention : historique et fondements

Denis Bernardeau Moreau
p. 191-220

Résumés

Cet article expose les principales caractéristiques de la sociologie d’intervention, depuis ses origines dont on peut situer les prémices dans les travaux monographiques de Frédéric Le Play menés il y a 150 ans, jusqu’à ses formes actuelles. Assez peu évoquée dans la littérature sociologique ou alors au détour d’un paragraphe ou dans des annexes méthodologiques, la sociologie d’intervention, bien que largement pratiquée en dehors du champ académique, manque encore aujourd’hui de lisibilité et de reconnaissance institutionnelle. En proposant une lecture approfondie des principales théories et conceptions développées durant les deux siècles écoulés, cet article se donne pour objectif d’expliciter, à travers le prisme sociologique, les concepts fondamentaux de la sociologie d’intervention.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction : les postures d’intervention
1. Aux origines, une sociologie monographique et empirique
1.1. Le microcosme familial comme miroir de la société
1.2. L’empirisme américain et l’ambivalence de la sociologie de terrain
2. Caractéristiques de la sociologie d’intervention contemporaine
2.1. Maïeutique et principe collectif d’autoanalyse
2.2. Le sociologue dans l’arène : l’étude des phénomènes sociaux dans le vif de leur actualité
Conclusion : utilité locale et montée en généralité

Aperçu du texte

Introduction : les postures d’intervention

Si l’analyse sociologique de l’intervention peut soulever les questions habituelles à tout débat scientifique, expliciter les manières concrètes de conduire cette intervention en situation soulève davantage de réserves et de questionnements. Question de légitimité, l’intervention serait, selon certains, réservée aux experts et autres professionnels de terrain, laissant aux sociologues le soin de l’interprétation scientifique et distanciée des phénomènes sociaux. Pour les tenants de cette posture, la sociologie doit être pensée davantage à la manière durkheimienne et wébérienne, c’est-à-dire « à partir de son extériorité » (Lapeyronnie, 2004, p. 628) et moins comme le produit d’un dialogue intersubjectif avec les acteurs sociaux. L’intervention serait donc réservée aux praticiens et ne saurait être assimilée à la sociologie, au risque de dissoudre la seconde dans la première. Notre position de sociologue d’intervention ne retient évidemment p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Bernardeau Moreau, « Sociologie d’intervention : historique et fondements », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 52-2 | 2014, mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 29 avril 2017. URL : http://ress.revues.org/2872 ; DOI : 10.4000/ress.2872

Haut de page

Auteur

Denis Bernardeau Moreau

Université Paris-Est Marne-la-Vallée – ACP (EA 3350)
Denis.Bernardeau"at"univ-mlv.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page