Navigation – Plan du site
Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales

Le libre accès et le financement de projets de recherche transversaux : des vecteurs d’interdisciplinarité dans l’économie de la connaissance ?

Hans Dillaerts
p. 111-135

Résumés

L’interdisciplinarité occupe une position clé dans l’économie de la connaissance. Synonyme de créativité, elle est considérée comme un moteur de l’innovation et de la croissance. Au niveau européen, l’interdisciplinarité est aujourd’hui fortement encouragée à travers principalement deux enjeux clés qui semblent jouer un rôle croissant dans les politiques européennes. Tout d’abord le libre accès, auquel un certain nombre de croyances sont associées parmi lesquelles un impact positif sur la créativité, l’innovation et l’interdisciplinarité. Puis, le financement de projets de recherche transversaux dans les programmes-cadres européens pour la recherche et le développement technologique. Quels sont les impacts de ces politiques sur les pratiques de travail intellectuel et la conduite de travaux de recherche interdisciplinaires ? Et dans quelle mesure les politiques en faveur du libre accès apportent-elles un gain cognitif et sont-elles réellement porteuses de sens ? Cet article a comme objectif d’examiner ces questions et d’amorcer la réflexion sur ces sujets en faisant abstraction des discours d’intention et idéologiques.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Le libre accès : le nouveau paradigme techno-politique pour répondre aux défis de la crise économique
2. L’interdisciplinarité : un enjeu clé de l’innovation
2.1. une nouvelle forme de créativité
2.2. un enjeu important pour la créativité et l’innovation
2.3. Une communication scientifique ouverte comme vecteur d’interdisciplinarité 
3. Impact des politiques européennes sur les pratiques de travail interdisciplinaires : des limites et des questions à soulever pour les SHS
3.1. Quelle place pour les SHS dans les politiques européennes ?
3.2. Le financement de projets de recherche interdisciplinaires : quelles difficultés pour les chercheurs en SHS ?
3.3. Le libre accès : Quel(s) impact(s) sur les pratiques de travail interdisciplinaire ?
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

14 ans se sont écoulés depuis la fameuse réunion extraordinaire du Conseil européen de Lisbonne qui marqua une étape importante dans les stratégies politiques de l’Union européenne (UE) en matière d’économie. Ce Conseil, qui s’est tenu le 23 et 24 mars 2000, s’est fixé comme objectif de faire de l’Europe « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde». Aujourd’hui encore, cette vision stratégique et idéologique est très présente dans l’esprit des acteurs et des responsables politiques à travers la stratégie Europe 2020 visant une « croissance intelligente, durable et inclusive » et le nouveau programme-cadre (PC) Horizon 2020.

Une économie de la connaissance peut être définie comme une économie dans laquelle « the generation and exploitation of knowledge has come to play the predominant part in the creation of wealth. It is not simply about pushing back the frontiers of knowledge ; it is also about the more effective use and exploitatio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hans Dillaerts, « Le libre accès et le financement de projets de recherche transversaux : des vecteurs d’interdisciplinarité dans l’économie de la connaissance ? », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 52-1 | 2014, mis en ligne le 12 mai 2014, consulté le 20 août 2017. URL : http://ress.revues.org/2683 ; DOI : 10.4000/ress.2683

Haut de page

Auteur

Hans Dillaerts

ENSSIB – DICEN-IdF / ELICO
dillaerts.hans"at"gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page