Navigation – Plan du site

Le jeu du pouvoir et l’analyse des rapports de la loi et de la morale

Louis Corriveau
p. 175-195

Résumés

Le jeu du pouvoir répété indéfiniment est un modèle des rapports entre gouvernants et gouvernés dont l’un des équilibres est un contrat de gouvernement par lequel se réalise l’échange de la protection de l’État contre la soumission du citoyen. Appliqué au pouvoir législatif, il fournit un modèle des rapports entre le législateur et le sujet du droit. Il permet ainsi de montrer que la loi et la morale sont en relation de dépendance réciproque ; ce qui contredit la thèse de Kelsen, selon laquelle la validité du droit positif ne dépend pas de son rapport avec la morale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Gouvernants et gouvernés
2. Le jeu du pouvoir, répété indéfiniment
3. Le contrat de gouvernement
4. Les trois pouvoirs
5. La dépendance réciproque du droit et de la morale
6. Les conflits de la loi et de la morale
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La discussion des rapports de la loi et de la morale est un thème classique de la pensée politique. D’un point de vue analytique, nous pouvons distinguer deux grandes thèses quant à la nature générale de ces rapports. Selon l’une de ces thèses, pour être valide et commander l’obéissance, une loi doit être juste. Selon la thèse opposée, la validité d’une loi positive ne dépend pas de sa conformité à la morale et une loi injuste peut être valide. La première thèse est soutenue, par exemple, par les théoriciens du droit naturel ; et la deuxième, par les défenseurs du positivisme juridique.

La plupart des auteurs qui ont traité des rapports entre la loi et la morale l’ont fait sur le mode normatif. Ainsi, ils ont cherché à dégager une relation entre la loi telle qu’elle est et la loi telle qu’elle devrait être selon l’une ou l’autre des nombreuses théories idéalistes de la justice qui ont été proposées. Ce thème peut aussi, cependant, être traité sur le mode positif. Il suffi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Louis Corriveau, « Le jeu du pouvoir et l’analyse des rapports de la loi et de la morale », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 50-2 | 2012, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 23 avril 2014. URL : http://ress.revues.org/2294 ; DOI : 10.4000/ress.2294

Haut de page

Auteur

Louis Corriveau

Université de Moncton – Nouveau-Brunswick (Canada)
louis.corriveau"at"umoncton.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page